Prendre RDV en ligneDoctolib

PASCAL NOURTIER

le blog

Qu’est-ce que la sleeve gastrectomy ?

La sleeve gastrectomy, aussi appelée gastrectomie longitudinale, gastrectomie en manchon ou gastroplastie verticale calibrée avec résection gastrique, est le traitement chirurgical de l’obésité le plus répandu.

L’objectif est d’enlever une grande partie de l’estomac (les deux tiers environ) pour ne garder qu’un tube vertical. On enlève notamment la partie de l’estomac où se trouve l’hormone à l’origine de l’appétit, la ghréline. La sleeve gastrectomy est réservée aux personnes adultes qui ont un IMC supérieur à 40. L’IMC (Indice de masse corporelle) est l’indice qui permet de calculer le rapport entre le poids et la taille). Un IMC supérieur à 40 est une obésité de grade 3 ou morbide. C’est une pathologie qui risque de perturber les fonctions vitales de l’organisme.

En quoi la sleeve gastrectomy permet de perdre du poids ?

En réduisant le volume de l’estomac mais aussi en supprimant les cellules qui fabriquent la ghréline, on diminue d’un coup la sensation de faim et la capacité d’absorption avant satiété. Les patients vont donc avoir moins faim et moins manger. De plus, cette opération peut modifier l’appétence pour certains aliments, notamment les aliments gras et sucrés.

Avantages et inconvénients de la sleeve gastrectomy Elle est plus efficace que l’anneau gastrique car elle permet de perdre beaucoup de poids rapidement et durablement. Toutefois, la sleeve gastrectomy présente quelques risques de complication, comme la possibilité de développer des ulcères si l’estomac cicatrise mal, des carences nutritionnelles, des hémorragies, ou encore une dilatation de l’estomac. Autre inconvénient : elle nécessite un suivi à vie, que ce soit sur le plan médical ou sur le plan nutritionnel.

Avis de Pascal Nourtier Nutritionniste à Paris :

Le nutritionniste accompagne le patient dans l’ensemble de son suivi pour préparer l’opération mais surtout l’après. Cette prise en charge précoce et le suivi post-opération est un facteur de réussite. On distingue, bien évidemment le suivi diététique pour amorcer une perte de poids et un suivi d’équilibre alimentaire lors d’une chirurgie bariatrique pour assurer au patient un maximum de chance de réussite.